Monday, August 10, 2009

Le Blog de Révolte en Iran : lundi 10 août

>Suivez-nous sur twitter

@ http://twitter.com/bistoon

>Rejoignez-nous sur Facebook pour plus de vidéos, des nouvelles et opinions

@ http://www.facebook.com/pages/Tehran-Iran/Revolutionary-Road-/109834371370?ref=ts

Nous condamnons les verdicts de prison et des coups de fouet, prononcées contre les détenus qui ont été arrêtés le 1er Mai 2009 (au cours de démonstration la fête du travail ) à Sanandaj. Trois des manifestants arrêtés le jour de la fête du travail ont été condamnés à 6 mois de prison et 40 coups de fouet.

Trois travailleurs arrêtés pendant la fête du travail: Faaegh Kaikhosravi (membre du syndicat des travailleurs libre), Shiva Sobhani et Mansoor Karimian ont été condamnés à 6 mois de prison et 40 coups de fouet par la succursale 105e tribunal de Sanandaj.

Le texte de ce verdict se lit ainsi: ce verdict peut être changé à 3 ans de prison. Selon ce même verdict, Babak Ojailani et Shab-boo Khalili, qui ont également été arrêtés le jour de la fête du travail à Sanandaj, ne sont pas responsable.


Nous condamnons encore les coups de fouet et de prison prononcées contre les détenus qui ont été arrêtés le 1er Mai 2009 (pendant la manifestation de la fête du travail) à Sanandaj. La possibilité de changements dans ce verdict à 3 ans de prison est : faire pression sur les travailleurs pour rester silencieux et ne pas dévoiler la situation injuste et abusif qui existe au sein de la classe des travailleurs aujourd'hui.

Le syndicat des travailleurs libre de l'Iran, considère que la manifestation de travailleurs, pendant la journée de la fête du travail, est un droit fondamental et demande à tous les travailleurs, les syndicats en Iran ainsi que le monde entier, de protester pour la nullité de ce verdict, et de demander la libération inconditionnelle de Faaegh Kaikhosravi, Shiva Sobhani et Mansoor Karimian et de mettre fin à l'interdiction et/ou la limitation de la manifestation de la fête du travail (1er Mai).
  • Convocation de deux travailleurs militants de Haft-Tappe NeishekarAli Rahim Nejati et Bes-haghi, travailleurs de militants et membres de syndicat des travailleurs de Haft-Tappe Neishker ont été convoqués par des tribunaux révolutionnaires de Dezfool et de Shoosh (villes au sud de l'Iran). Nejati Ali a été déjà arrêté une fois en raison de la propagande contre le régime et la perturbation à l'usine. Il a été convoqué au au tribunal révolutionnaire d'Ahvaz. Aussi, Rahim Bes-haghi, l'autre travailleur militant a été convoqué par le tribunal révolutionnaire de Shoosh, dû à la conformité à son encontre par la direction d'usines
  • 24 personnes ont trouvé la mort à Téhéran en raison de la famine
Selon certains chiffres et rapports statiques publiés par l'Organisation de Beheshte Zahra , 24 citoyens de Téhéran ont trouvé la mort durant les 24 derniers mois en raison de la famine. Selon ces même rapports, au cours des 4 mois, 4 personnes sont mortes, deux hommes et deux femmes. Aussi, au cours des 12 derniers mois, 20 citoyens sont morts de faim à Téhéran. Selon certains experts, le nombre de la famine (qui est bien sur dû à la pauvreté), est encore beaucoup plus élevé dans les autres villes et villages.
  • Les membres de Comité de Nouveaux-Reporters se sont entretenu avec les parents d'Alireza Davood
Alireza Davoodi a été privé d'étude, en raison de ses activités et a été arrêté à Shahin Shahr (Ispahan) le 24 Bahman 1387 (4 février 2009). Il a ensuite été libérée avec une caution de 100 millions de Toomans ($ 100,000.00) et mourut à l'âge de 26 ans sur le 7 Mordad 1388 (29 juillet 2009). Comme il y a beaucoup de doutes sur la cause de sa mort, la comité des nouveaux-reporters a décidé de se réunir chez ses parents pour apprendre plus sur sa mort. Selon la faille d'Alireza, il a été torturé en prison et, par conséquent, il se retrouvait avec une dépression sévère.

Il a été obligé d'être hospitalisé et avait retrouvé la santé. Toutefois, le 7e Mordad (29 juillet), l'Hopital a informé la tante d'Alireza que celui-ci a eu une attaque cardiaque et Il faut que le père d'Alireza le transfére dans un autre hôpital.Mais au moment où la famille se rend à l'hôpital, Alireza était déjà décédé. La famille a engagé un avocat et est toujours à la recherche de cause du décès.
  • Boroujerdi: La nourriture servie aux prisonniers de la section 209 est la même que celle d'un ministre!
Le chef de la comité de la sécurité nationale et la politique étrangère, a publié les rapports suite à ses récente visites aux centres de détention. En réponse à certaines questions, il a dit: les prisonniers de la section 209 (de prison Evin) mangent la même nourriture que le ministre de la sécurité. Concernant le travail de ce comité spécial, Boroujerdi a déclaré: aujourd'hui nous allons visiter un autre centre de détention sans mentionner le nom du lieu. Aussi, en ce qui concerne la situation de Saeed Hajjarian, Boroujerdi a déclaré: Hajjarian vit dans une maison avec une piscine!!! Au sujet de la situation de Mostafa Tajzades, un autre détenu de la récente troubles, il a déclaré: Je n'ai pas de nouvelles récentes de lui.
  • Saffar: L"affaire de Saeed Hajjarian et Behzad Nabavi, lié à la terreur de Rajaiee n'est pas encore fini.
Asre Iran: Dans l'affaire Saeed Hajjarian et Behzad Nabavi, Mohammad Housain Safar Herandi a fait l'état d'une possible piste sur leur implication dans la terreur de Ali Mohammad Rajaee, Ancien président et Mohammad Javad Bahonar, premier ministre de l'Iran. Courant l'année 1360 (1981), après la terreur de Rajaee et Bahoner, certaines rumeurs circulaient autour de la participation de ces deux personnes dans l'explosion du bureau du premier ministre, mais ses accusations n'ont jamais été prouvées.
  • Ahmadi Nejad: la souveraineté de l'occident, avec des fausses nouvelles, peuvent afficher les meilleurs en ermite et corrompu
Le président iranien a dit, les rapports et les nouvelles est l'ère de la connexion entre le peuple et construit les cultures..Il a notamment souligné les pays occidentaux, avec la diffusion de leurs fausses nouvelles et de mensonges et a dit: ils peuvent afficher la plus corrompue personne comme un héros et la meilleure personne comme ermite et corrompu. Selon Mehr-News, samedi soir, le Jour de Journaliste en Iran, Mahmum Ahmadi Nejad a visité le club des jeune journalistes et a insisté sur le fait que "nous devons,aujourd'hui, de propagé des mots et des pensées de Dieu et être en mesure de faire face et de détruire fausses et les mauvaises nouvelles.
  • Ahmadi Nejad: La télé et la radio doivent promouvoir la politique des États
ISNA: Le président iranien a dit, les rapports et les nouvelles sont à l'ère de la connexion entre le peuple et construit les cultures. Il a rajouté que les rapports sont basés sur la culture, pensées et les souhaits miraculeux de la République islamique d'Iran et c'est la seule façon de lutter contre la souveraineté l'ouest et gagné vis à vis des grandes dictatures. Il a insisté, les nouvelles peuvent donner de l'espoir, d'apaisement, peuvent être décevant, ou de perturber l'ordre d'une société.

Il a ajouté qu'avec une petite nouvelle, vous pouvez créer une énorme affaire qui peut se terminera comme une affaire d'état. Les médias ont une lourde responsabilité dans la République islamique d'Iran et en soulignant sur la nécessité de l'honnêteté, de courage, d'aimer les autres êtres humains, Ahmadi Nejad a déclaré: la radio et la télévision en tant que média doivent promouvoir la politique de l'État.
  • Un haut membre de l'Armée des sentinelles: LA République islamique est assurée pour au moins les 20 ans à venir
Yadollah Javani, le chef de bureau de l'armée des sentinelles a déclaré: En révélant le visage de traîtres, la République islamique a surmonté un autre grand danger, qui a assuré la survie de la République l'islamique d'Iran pour les 20 prochain années. La déclaration de M. Javani est liée à la suppression des protestataires contre la 10eme élection présidentielle en Iran, dans laquelle Mahmoud Ahmadi Nejad a été présenté comme le vainqueur. Il a dit, ce qui est devenu évident lors de cette élection, qui a mis l'IRI et le peuple musulman de l'Iran dans la difficulté pour quelques jours, est le résultat des années de travail acharné de deux flux internes et externes pour changer le gouvernement religieux de la direction du Chef suprême .
  • Annonce publiée sur le site Hashemi en ce qui concerne son élimination de l'imamat de la prière du vendredi
Le site de Hashemi Rafsandjani a supprimé la nouvelle de l'imamat de celui-ci pour la prière du vendredi. Hier, son site avait publié la nouvelle de son imamat de la prière du vendredi. Cela s'est produit alors que dans une interview avec FarsNews, Hojat-ol-Islam Moradi, le chef de l'imamat de la prière du vendredi à Téhéran, a déclaré: le comité de la prière du vendredi à Téhéran n'a pas reçu des nouvelles au sujet de qui sera l'Immam pour la prière de vendredi et comme d'habitude, le nom de la personne qui sera annoncé mardi.
  • Autorisation de meurtre, de décès et de Lies
Ils sont arrivés le matin, sont assis et sont ferme pour afficher leur puissance. Ils sont l'agent et donneur d'ordre des crimes: spirituel et non spirituels, armés et non armés, des menteurs, Billionaires tortionnaires et violeurs, des oppresseurs, des assassins de Nedas, Sohrabs, Taranhes, Kianooshs et etc ....
Ce soir, ils ont frappé à nouveau, si dur et lourd que vous avez pu entendre la réflexion dans toutes les allées et rues de Téhéran.
J'étais à Vanak, ça m'a pris 30 minutes pour faire une distance qui, normalement, me prend environ 5 minutes, en raison de la circulation très dense. Les blessés étaient partout, et certaines d'entre eux sont recueillies par les hôpitaux. Il y a beaucoup de monde. Les femmes d'un certain age sont plus que les hommes d'âge moyen, et des jeunes garçons et filles. Ils luttent, combattent et s'échappent de la rue Vali Asr à l'avenue Abbas Abad. J'ai aussi entendu dire que les gens étaient rassemblés à Azadi Sqr. D'habitude, quant un endroit n'est pas annoncé pour protester , les gens se rassemblent dans différentes parties de la ville et poursuivent leurs protestations.

Ceux qui étaient arrêtés et détenus durant la cérémonie du 40ème jour de deuil de Kianoosh Aasa ont été libérés. Ce groupe de détenus qui, pour la plupart, sont des membres de la famille et des amis de Kianoosh ont été libérés sous caution hier Mordad 17. Toutefois, d'autres personnes arrêtées ce même jour et au même endroit sont encore en prison. Selon certains rapports, la majorité d'entre eux sont des étudiants del'université de Téhéran et de Sanadaj qui se sont rendus à Kermanshah pour assister à la cérémonie de 40ème jour de deuil de Kinaoosh.
  • Chef de police responsable de meurtres au Centre de détention Kahrizak
Hamidreza Katoozian, le représentant du congrès , en annonçant que "le chef de la police est la personne responsable des "meurtres qui ont eu lieu à Kahrizak", a déclaré: le chef de la police n'a donné aucune information en ce qui concerne les personnes responsables. La police de l'Iran avait annoncé: quelques agents de ce centre de détention qui, sont "coupable" d'avoir "torturé" les détenus sans permission, seront relevés de leur fonctions et seront remis aux autorités concernés. L'identité de ces agents n'ont pas encore été annoncé!

Derniers titres:


>L'iran contre attaque l'occident au sujet des arrestations

L'Iran a mis près de 110 personnes sur le banc de jugement suite à la suite des protestations déclenchées depuis la réélection du président Mahmoud Ahmadinejad en Juin, y compris une jeune femme, professeur de français et deux employés locaux des ambassades française et britannique.

Les gouvernements occidentaux ont marque la procédure judiciaire des "procès".

porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Hassan Ghashghavi a décrit la critique comme "illégale et surprenant", et a dit : les déclarations faites par les employés de l'ambassade à la cour sentaient de l'ingérence étrangère.

>L'enquête sur les "viols" dans les prison en Iran.

Un des candidats battus de l'opposition de l'élection présidentielle en Iran a appelé à une enquête sur des allégations de certains manifestants qui ont été violées en prison

Dans une lettre adressée à l'ancien président Akbar Hashemi Rafsanjani, Mehdi Karroubi a déclaré que des hauts fonctionnaires l'ont informé de la «comportement honteux» qui se met en place.
M. Karroubi a écrit que les hommes et les femmes détenues avaient été violées, certaines subissant des blessures graves.
Il a demandé à M. Rafsandjani de consulter le Guide suprême à propos de ces allégations.

Environ 200 personnes arrêtées au cours de manifestations massives, provoquées par l'élection contestée de Juin, et qui ont vu le président Mahmoud Ahmadinejad réélu par une majorité importante, sont toujours en détention.

>Iran admet avoir torturé des manifestants de l'élection


Les autorités iraniens ont reconnu que certaines des manifestants de l'électi, arrêtés en Juin, ont été torturés en détention.
Cette révelation a été fait au moment où le deuxième procès en masse de l'auteur présumé de chefs de file de la contestation est en cours.
Parmi les 100 accusés devant le tribunal de ce week-end sont , professeur de français de 24 ans et les personnels local des ambassades Britanniques et Français.

Ils sont accusés d'espionnage et complot visant à renverser le régime après l'élection présidentielle de Juin.

Les dirigeants de l'opposition iranienne Mir Hossein Moussavi et ancien président Mohammad Khatami ont critiqué le procès de masse, en affirmant que de nombreux aveux ont été fait sous la torture

>La libération de la française qui est tenue en Iran est "la priorité": France


Le président Nicolas Sarkozy s'est fixé comme "priorité absolue" la libération d'une jeune univeristaire française,jugé en Iran accusé d'espionnage après les troubles qui avaient suivi la réélection, a déclaré son bureau lundi.

«Il (Sarkozy) a multiplié ses efforts avec tous ceux qui peuvent exercer une influence en vue d'une résolution rapide et sa libération", a dit un conseiller. «C'est sa première priorité dans cette affaire"
Share This
Subscribe Here

1 comments:

anna on October 21, 2009 at 7:35 AM said...

Amir Jahanchahi, l'opposant iranien, auteur de «L'Hitler iranien veut en finir avec la dictature d'Ahmadinejad» (J.-C. Gawsewitch).
Il lance un appel à la résistance pour renverser le régime actuel.
Pour en savoir plus, se rendre sur : http://www.lefigaro.fr/editos/2009/10/06/01031-20091006ARTFIG00001-pour-la-deuxieme-republique-d-iran-.php

Post a Comment